La présidente du Liberia suspend 46 responsables, dont son fils

Reuters

— 

La présidente du Liberia Ellen Johnson-Sirleaf a suspendu 46 hauts fonctionnaires, dont son fils, qui n'ont pas déclaré leur patrimoine aux autorités de lutte contre la corruption. Charles Sirleaf a été suspendu de son poste de gouverneur adjoint de la Banque centrale, mais, comme les autres hauts fonctionnaires concernés, il pourrait le retrouver une fois son patrimoine déclaré, selon un communiqué de la présidence libérienne publié lundi soir.
Deux autres fils de la présidente libérienne occupent des postes importants au sein de l'administration et des entreprises publiques. Robert Sirleaf préside le conseil d'administration de la compagnie nationale pétrolière Nocal, et Fumba Sirleaf dirige l'Agence de sécurité nationale. La corruption fait partie des principaux obstacles au développement du Liberia, l'un des pays les plus pauvres du monde, près d'une décennie après la fin d'une guerre civile de 14 ans.