Turquie: Huit tués par un attentat à la bombe dans le Sud-Est

Avec agences

— 

Au moins huit personnes ont été tuées et des dizaines ont été blessées lundi, dans la ville de Gaziantep, dans le sud-est de la Turquie, lors de l'explosion d'une voiture piégée près d'un poste de police, un attentat qu'un responsable politique a attribué à des séparatistes kurdes. «Malheureusement, nous avons perdu huit habitants et près de 60 personnes sont en train d'être soignées dans plusieurs hôpitaux, selon nos premières informations», a déclaré Erdal Ata, gouverneur de Gaziantep, qui a précisé que l'explosion avait été déclenchée à distance.

La région est fréquemment visée par les attaques des séparatistes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) mais l'attentat de lundi n'a pas encore été revendiqué. La Turquie a régulièrement accusé la Syrie, voisine de la sphère d'action du PKK, de soutenir la rébellion lancée par l'organisation séparatiste, il y a 28 ans, et au cours de laquelle plus de 40.000 personnes ont été tuées.

«Le PKK (est en train d'essayer de provoquer nos citoyens en visant directement la population civile. Nos citoyens doivent garder la tête froide», a écrit lundi sur le réseau Twitter, en réaction à l'attentat, Omer Celik, vice-président du Parti de la justice et du développement (AKP, conservateur), au pouvoir.

Gaziantep abrite notamment un établissement ouvert par la Turquie pour centraliser l'aide internationale destinée aux réfugiés syriens qui fuient le conflit entre le président Bachar al Assad et les insurgés.