Les restes humains découverts à Toronto seraient d'une femme

Reuters

— 

Les restes humains découverts récemment sur deux sites distincts des alentours de Toronto appartiennent sans doute à la même femme, a dit ce lundi la police canadienne.

La dernière découverte a eu lieu ce week-end à Scarborough, dans la banlieue est, et la première, quelques jours plus tôt à Mississauga, à l'ouest de la métropole. Dans le premier cas, il s'agissait de deux mains, d'une tête et d'un pied, dont les ongles étaient peints en jaune.

«Les enquêteurs sont convaincus qu'il y a des similitudes évidentes entre les morceaux de corps de notre enquête (...)», a déclaré Pete Branwood, membre de la police régionale de Peel, lors d'une conférence de presse.

Selon les forces de l'ordre, il n'existe a priori aucun lien avec l'affaire Luka Magnotta, ce jeune homme arrêté à Berlin après avoir été accusé d'avoir tué, démembré et mangé un Chinois étudiant à Montréal, puis d'en avoir envoyé des morceaux à des écoles ou des partis politiques.