Marikana: Lonmin repousse l'ultimatum pour la reprise du travail des grévistes

avec AFP

— 

La direction de Lonmin a repoussé à mardi son ultimatum exigeant la reprise du travail des grévistes à la mine de platine de Marikana, dans le nord de l'Afrique du Sud, où 34 mineurs ont été tués jeudi par la police.
La direction de Lonmin a repoussé à mardi son ultimatum exigeant la reprise du travail des grévistes à la mine de platine de Marikana, dans le nord de l'Afrique du Sud, où 34 mineurs ont été tués jeudi par la police. — Stephane de Sakutin afp.com

La direction de Lonmin a repoussé à mardi son ultimatum exigeant la reprise du travail des grévistes à la mine de platine de Marikana, dans le nord de l'Afrique du Sud, où 34 mineurs ont été tués jeudi par la police.

Lonmin, qui précise que l'activité de la mine a repris ce lundi avec une partie des travailleurs, indique dans un communiqué: «Après des consultations avec plusieurs représentants syndicaux aujourd'hui (lundi), l'entreprise peut annoncer que les mineurs en grève illégale qui n'ont pas repris le travail ce matin ne seront pas licenciés, et qu'il leur a été accordé un jour de plus, à la lumière des circonstances actuelles».