Un tsunami frappe Java : plus de 340 morts

©2006 20 minutes

— 

Emportés par le tsunami, comme en 2004. La vague qui a frappé l'île de Java, en Indonésie, avant-hier, a finalement causé la mort de plus de 340 personnes, dont au moins six étrangers, selon un bilan encore provisoire. Un peu plus de dix-huit mois après le raz-de-marée qui avait ravagé les rivages d'Asie du Sud-Est de la Thaïlande et l'Indonésie à l'Inde et le Sri-Lanka, faisant 220 000 morts, dont 168 000 en Indonésie, une île de l'archipel a de nouveau été frappée par l'océan.

Une fois encore, le raz-de-marée a été causé par un fort séisme sous l'océan Indien. Situé sur la ceinture de feu, où sont recensés les principaux volcans en activité de la planète, le pays est régulièrement victime de catastrophes naturelles causées par la rencontre des plaques tectoniques indo-australienne et eurasienne, qui se rapprochent à la vitesse d'environ cinq centimètres par an.

Malgré les promesses et la fréquence des drames, la mise en place d'un système d'alerte au tsunami se fait attendre. A Java, frappée mardi, aucun capteur sous-marin ne permet de mesurer les mouvements anormaux de l'eau et de prévenir, à temps, les populations pour qu'elles s'éloignent du rivage.

C. L.