Un Bahreïni écope de deux ans de prison pour insulte religieuse

Reuters

— 

Un tribunal bahreïni a condamné un homme à deux ans de prison pour avoir insulté l'une des femmes du Prophète, a rapporté la presse dimanche, mettant de nouveau en lumière les tensions confessionnelles qui agitent la région. 

Le quotidien Al Wasat a rapporté qu'un homme avait insulté sur internet Aïcha, vénérée par les musulmans sunnites.

«L'accusé s'est rendu sur un site internet et a fait des commentaires calomniant Aïcha tellement grossiers et dépravés que la langue ne peut pas les prononcer», écrit le journal arabophone sur son site. D'après cette publication, le parquet avait ordonné à la police l'ouverture d'une enquête après avoir reçu des plaintes concernant le comportement en ligne d'un individu «à la pensée déviante et à la croyance corrompue».

Un Koweitien avait été condamné à dix ans de prison en juin pour atteinte à la sûreté de l'État en insultant sur un réseau social Mahomet, son épouse Aïcha et ses autres compagnes, ainsi que l'Arabie saoudite et Bahreïn. Ces deux royaumes sont gouvernés par des dynasties sunnites. La population bahreïnie est toutefois majoritairement chiite.

Les regains de tension entre chiites et sunnites sont souvent déclenchés par des déclarations concernant les divergences d'interprétation qui existent entre ces deux branches rivales de l'islam.