Libération d'un diplomate saoudien enlevé au Yémen

Reuters

— 

Des activistes liés à Al Qaïda ont libéré dans la nuit de samedi à dimanche un diplomate saoudien qu'ils avaient enlevé dans le sud du Yémen, indique une source tribale.

Abdallah al Khalidi, vice-consul d'Arabie saoudite à Aden, avait été enlevé au mois de mars. Sa libération a été rendue possible grâce à une médiation de représentants tribaux, précise-t-on de même source.

«Les médiateurs tribaux ont récupéré le diplomate saoudien, et il sera emmené à Sanaa dans les prochaines heures», a précisé Sheikh Tarek al Fadli, un chef de tribu.

Les conditions de la libération d'Abdallah al Khalidi n'ont pas été précisées. En mai, un activiste avait menacé de tuer le diplomate, à moins qu'une rançon soit versée et que des membres d'Al Qaïda soient libérés des prisons saoudiennes.

Les enlèvements sont fréquents au Yémen, en particulier dans le cadre de conflits entre le gouvernement et des tribus ou des autorités régionales.