Syrie: pilonnage intense sur Alep, accrochages dans plusieurs provinces

© 2012 AFP

— 

Les forces armées syriennes continuaient à pilonner dimanche matin plusieurs quartiers d'Alep, la grande ville du nord de la Syrie et enjeu crucial du conflit, ainsi que des localités de la province de Damas, a affirmé à l'AFP l'Observatoire syrien des Droits de l'Homme.
Les forces armées syriennes continuaient à pilonner dimanche matin plusieurs quartiers d'Alep, la grande ville du nord de la Syrie et enjeu crucial du conflit, ainsi que des localités de la province de Damas, a affirmé à l'AFP l'Observatoire syrien des Droits de l'Homme. — Phil Moore afp.com

Les forces armées syriennes continuaient à pilonner dimanche matin plusieurs quartiers d'Alep, la grande ville du nord de la Syrie et enjeu crucial du conflit, ainsi que des localités de la province de Damas, a affirmé à l'AFP l'Observatoire syrien des Droits de l'Homme (OSDH).

A Alep, deuxième ville du pays où les combats font rage depuis le lancement le 8 août d'une offensive terrestre par l'armée de Bachar al-Assad, les forces régulières pilonnaient les quartiers de Chaar, Tariq al-Bab, Hanano, Boustane al-Qasr et Salaheddine, secteur emblématique des insurgés où des accrochages ont lieu, selon l'OSDH.

Dans la province d'Alep, la localité de Haridelle étaient bombardée alors qu'à Al-Safira, un colonel de l'armée a été tué par des rebelles, d'après cette organisation basée en Grande-Bretagne et qui tire ses informations sur place d'un réseau de militants et de témoins.

Par ailleurs, des tirs ont été entendus dans la capitale alors que les localités d'Al-Tal et de Harista, dans la province de Damas, étaient bombardées.

Dans la province de Deraa (sud), des accrochages avaient lieu dans les localités de Basra, al-Naima, Tafas et près d'un aéroport militaire, toujours selon l'OSDH.

Au moins 148 personnes, dont 85 civils, ont péri samedi à travers le pays selon un bilan invérifiable de l'OSDH, qui fait état de plus de 21.000 morts depuis le début de la révolte contre le régime en mars 2011.