Douze personnes condamnées à Oman pour «rassemblement illégal»

Avec Reuters

— 

Douze personnes, dont un présentateur de télévision et un avocat, ont été condamnées mercredi à Oman à des peines allant jusqu'à un an de prison ferme pour «rassemblement illégal», a annoncé leur avocat.

Des manifestations se sont produites récemment dans le sultanat d'Oman, petit pays du sud de la Péninsule arabique jusqu'ici relativement à l'écart du «Printemps arabe», pour protester contre la faillite du gouvernement à créer des dizaines de milliers d'emploi dans la fonction publique. Au pouvoir depuis 42 ans, le sultan Qabous ben Saïd avait promis de créer des milliers d'emplois et de verser des allocations chômage pour endiguer la contestation qui avait ébranlé le pays l'an dernier.

Un second tribunal de Mascate a condamné lundi huit personnes à un an de prison pour «provocation» sur Internet contre le gouvernement. Un responsable du tribunal a déclaré que les accusés avaient critiqué l'inefficacité du gouvernement à créer des emplois ainsi que la répression des manifestations qui ont repris depuis peu. Ces deux condamnations peuvent faire l'objet d'un appel. Dix autres personnes ont été condamnées le mois dernier à des peines allant jusqu'à 18 mois de prison pour des remarques critiquant le sultan faites sur des réseaux sociaux.