Accélération de l'afflux de réfugiés syriens en Turquie

Avec Reuters

— 

L'afflux de réfugiés en Turquie s'accélère et environ 2.400 personnes ont fui les combats en Syrie au cours de la nuit de mardi à mercredi, contre 1.300 la veille, rapporte l'agence anatolienne de presse. Les nouveaux arrivants sont surtout des femmes et des enfants en provenance des grandes villes proches de la frontière, Idlib et Alep, où se déroulent des combats, dit l'agence signalant la défection de 37 nouveaux militaires.

>> Suivez l'actualité de la Syrie en direct par ici

Le ministère turc des Affaires étrangères avait indiqué mardi que 47.500 réfugiés se trouvaient désormais en Turquie contre 44.000 à la fin juillet. La Turquie s'inquiète d'un afflux de personnes fuyant les combats dans Alep, principale ville de Syrie. L'organisation Amnesty International a publié mercredi des images satellitaires montrant l'étendue des dégâts provoqués par le pilonnage de l'artillerie gouvernementale sur les positions tenues par les rebelles.

Les clichés, qui ont été pris entre le 23 juillet et le 1er août, montrent plus de 600 cratères probablement creusés par des obus dans les quartiers périphériques de la ville. «Transformer la ville la plus peuplée de Syrie en champ de bataille va avoir des conséquences dévastatrices pour les civils», juge l'organisation humanitaire basée à Londres.

«Amnesty s'inquiète de l'emploi d'armes lourdes dans des zones résidentielles à l'intérieur et aux alentours d'Alep qui conduisent à de nouveaux abus des droits de l'homme et à de graves infractions au droit international», ajoute-t-elle.