Affaire Ioukos: Lebedev voit sa peine réduite de plus de trois ans

© 2012 AFP

— 

Platon Lebedev, associé de l'ex-magnat du pétrole et critique du Kremlin Mikhaïl Khodorkovski, a vu mercredi sa peine réduite de trois ans et quatre mois, et devrait être libéré en mars 2013, ont indiqué des avocats de la défense et le tribunal chargé de l'affaire.
Platon Lebedev, associé de l'ex-magnat du pétrole et critique du Kremlin Mikhaïl Khodorkovski, a vu mercredi sa peine réduite de trois ans et quatre mois, et devrait être libéré en mars 2013, ont indiqué des avocats de la défense et le tribunal chargé de l'affaire. — Alexey Sazonov afp.com

Platon Lebedev, associé de l'ex-magnat du pétrole et critique du Kremlin Mikhaïl Khodorkovski, a vu mercredi sa peine réduite de trois ans et quatre mois, et devrait être libéré en mars 2013, ont indiqué des avocats de la défense et le tribunal chargé de l'affaire.

Le tribunal de Velsk, dans la région d'Arkhanguelsk (nord) où Platon Lebedev est détenu, «a décidé de réduire la peine de M. Lebedev à 9 ans et 8 mois de détention au total», a déclaré à l'AFP par téléphone la juge Natalia Sidorak, chargée des relations avec les médias. Le tribunal a ainsi satisfait partiellement la requête des avocats de Platon Lebedev, en détention depuis 2003, qui avaient exigé que sa peine soit réduite à celle déjà purgée, soit à neuf ans de prison.

Peut-être un recours semblable pour Khodorkovski

«Normalement, Platon Lebedev devrait maintenant être libéré en mars 2013», a déclaré à l'AFP Iouri Chmidt, l'un des avocats de Mikhaïl Khodorkovski. Mikhaïl Khodorkovski, ex-dirigeant du géant pétrolier russe Ioukos, et son associé Platon Lebedev, détenus depuis 2003, avaient été condamnés en 2005 pour escroquerie à grande échelle à huit ans de camp. Cette peine a été portée à 14 ans en décembre 2010 à l'issue d'un second procès pour vol de pétrole, un total ensuite réduit d'un an en appel. Ils devaient rester en détention jusqu'en 2016.

«Nous allons prochainement décider si nous déposons un recours semblable pour le cas de Mikhaïl Khodorkovski», a précisé Iouri Chmidt. Avec la requête de Platon Lebedev, «nous voulions faire un premier essai, c'était un coup tactique. Nous allons maintenant regarder les résultats et prendre une décision» concernant Mikhaïl Khodorkovski, a-t-il indiqué. «Théoriquement, le parquet peut faire appel de la décision prise aujourd'hui par le tribunal de Velsk. Mais je doute qu'il le fasse», a ajouté Iouri Chmidt.

Le défenseur des droits de l'Homme russe, Lev Ponomarev, n'a pas caché sa joie face à cette décision. «Je ne m'attendais pas à une réduction de peine aussi importante. Mes félicitations à Platon Lebedev», a-t-il déclaré, cité par l'agence Ria Novosti. L'affaire Ioukos a été dénoncée par les libéraux russes et à l'étranger comme étant une opération inspirée par le Kremlin pour reprendre le contrôle de précieux actifs pétroliers et mettre au pas un homme d'affaires qui avait manifesté des ambitions politiques.