Le roi de Jordanie redoute une partition de la Syrie

Avec Reuters

— 

Le président Bachar al-Assad pourrait être tenté de créer une enclave en Syrie pour les membres de la communauté alaouite dans le cadre d'un «plan B» s'il ne parvient pas à contrôler la totalité de la Syrie, estime le roi Abdallah de Jordanie. Un tel scénario aurait pour conséquence une instabilité durable dans la région, juge le souverain dans un entretien accordé à la chaîne américaine CBS.

«J'ai le sentiment que s'il ne peut pas diriger une grande Syrie, son plan B pourrait être de créer une enclave alaouite», estime Abdallah dont les propos ont été publiés sur le site de la chaîne. «Je pense que pour nous cela serait le pire des scénarios parce que cela signifierait la partition d'une grande Syrie et que tout le monde tenterait alors de revendiquer des territoires», poursuit-il. «Si la Syrie explose de l'intérieur, cela créera des problèmes qu'il faudra plusieurs décennies à surmonter», ajoute-t-il.