Allemagne: Un ancien garde du corps de Ben Laden sous haute surveillance

Reuters

— 

Un ancien garde tunisien du corps présumé d'Oussama Ben Laden vit depuis huit ans en Allemagne, où il prêche des opinions radicales, mais les tentatives d'expulsion dont il a fait l'objet ont échoué en raison de son mariage avec une Allemande.

Cet homme, Sami A., âgé de 36 ans, avait recruté de jeunes Allemands dans la ville de Bochum, dans l'ouest du pays, pour la «guerre sainte», après avoir vécu en Afghanistan et au Pakistan peu avant les attentats du 11 septembre 2011, ont indiqué mardi les autorités allemandes.

«Nous savons que Sami A. était en Afghanistan et au Pakistan à la fin de l'an 2000, où il semblerait qu'il ait été l'un des gardes du corps d'Oussama Ben Laden», a déclaré une porte-parole de la Cour constitutionnelle du Land de Rhénanie du Nord-Westphalie.

«Les services de renseignement et de sécurité le surveillent de près depuis 2004», a-t-elle ajouté. «Nous le considérons comme dangereux, car il propage des opinions extrémistes en Allemagne et tente de radicaliser la jeunesse.»

Si Sami A. n'a pas été arrêté, il doit quotidiennement se présenter à la police de Bochum depuis 2006, a indiqué une porte-parole du ministère de l'Intérieur du Land.

Les autorités tentent de l'expulser depuis 2006 vers son pays natal, la Tunisie, car il est considéré comme une possible menace pour la sécurité nationale. Mais ces démarches ont toujours échoué, car Sami A. est marié à une Alemande avec qui il a eu trois enfants.

Selon les médias allemands, il a donné des cours de religion à deux jeunes hommes qui font partie d'un groupe de quatre personnes accusées par la justice d'appartenir à une cellule d'Al Qaïda. Au cours de leur procès, le mois dernier, les juges avait déclaré qu'ils préparaient une «attaque terroriste sensationnelle».