Fusillade dans le Wisconsin: Pour Obama, les Américains doivent s'interroger sur la violence

Reuters
— 

Les Américains doivent s'interroger davantage sur les moyens de réduire la violence, a déclaré lundi le président Barack Obama au lendemain d'une nouvelle tuerie qui a fait six morts dans le Wisconsin, deux semaines après celle d'Aurora dans le Colorado.

«Nous devons tous admettre que ce genre d'événement terrible et tragique survient avec beaucoup trop de régularité», a déclaré Obama à la Maison Blanche.

Il répondait à des journalistes lui demandant s'il fallait renforcer le contrôle des armes à feu, dont le port est un droit constitutionnel garanti par le deuxième amendement.

La tuerie du Wisconsin, à Oak Creek dans la banlieue de Milwaukee, a été commise par un ancien sergent de l'armée américaine lié apparemment à des groupes racistes et néo-nazis. Il a été abattu par la police après avoir tué six personnes dans un temple sikh.