Fiche technique du Liban

— 

Depuis le début des frappes israéliennes contre le Liban, plus de 100 civils ont été tués et plus de 270 blessés selon l'AFP. Ce bilan ne comprend pas les pertes au sein du Hezbollah.
Depuis le début des frappes israéliennes contre le Liban, plus de 100 civils ont été tués et plus de 270 blessés selon l'AFP. Ce bilan ne comprend pas les pertes au sein du Hezbollah. — AFP/Infographie

Voici les données clés d'un des plus petits Etats du Moyen-Orient

SITUATION GEOGRAPHIQUE : Un des plus petits Etats du Moyen-Orient, bordé à l'ouest par la mer Méditerranée, limitrophe de la Syrie au nord et à l'est, et d'Israël au sud.
SUPERFICIE : 10.452 km2
POPULATION : Environ 3,5 millions d'habitants, dont 10% d'étrangers, principalement Palestiniens (officiellement près de 400.000 réfugiés). Le dernier recensement remonte à 1932.
Diaspora dans le monde: 20 millions (Conseil libanais des affaires internationales).
CAPITALE : Beyrouth.
LANGUES : arabe (officielle), français et anglais.
RELIGIONS : Pays multiconfessionnel formé de 18 communautés religieuses: 12 chrétiennes (dont les maronites, grecs-orthodoxes, grecs-catholiques), cinq musulmanes ou issues de l'islam (dont les chiites, les sunnites, les druzes) et une minuscule communauté juive.
Environ 37% de chrétiens et 63% de musulmans.

HISTOIRE : sous mandat français à partir de 1920, le Liban accède à l'indépendance en 1943. La guerre civile éclate en avril 1975 entre des forces musulmanes et de gauche, appuyées par la résistance palestinienne, et des milices chrétiennes anti-palestiniennes.
L'armée syrienne entre au Liban en juin 1976.

Israël envahit le sud du pays en mars 1978 puis, après un premier retrait partiel, occupe une grande partie du Liban et de Beyrouth en 1982. L'invasion israélienne provoque le départ de l'Organisation de libération de la Palestine et de l'armée syrienne de Beyrouth. En juin 1985, Israël se retire de la plus grande partie du Liban, mais garde le contrôle d'une bande territoriale dans le sud. Elle ne quittera définitivement le pays qu’en mai 2000.

Les troupes de Damas, parties de Beyrouth en 1982, reviennent dans la capitale en 1987. La Syrie, qui a déployé quelque 40.000 hommes au plus fort de sa présence dans le pays du Cèdre, se retire en avril 2005, mettant un terme à trois décennies de domination.

INSTITUTIONS : République parlementaire présidée depuis 1998 par Emile Lahoud.
L'assassinat, en février 2005, de l'ex-Premier ministre Rafic Hariri a provoqué une crise politique sans précédent. Le gouvernement d'Omar Karamé a démissionné sous la pression de la rue et de l'opposition antisyrienne, qui a remporté en juin 2005 les législatives.
Fouad Siniora a formé un nouveau gouvernement, incluant pour la première fois le Hezbollah (deux ministres).

ECONOMIE:
Monnaie: livre libanaise.
PNB par habitant: 6.000 USD (Banque mondiale, 2004).
Croissance: nulle en 2005.
Inflation: 1,9% (2005).
Déficit commercial: 7,46 mds USD (2005).
Dette publique: 38,6 mds USD début 2006.

FORCES ARMEES: 72.000 hommes