Clinton félicite la présidente du Malawi pour ses réformes

Reuters

— 

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a effectué ce dimanche une visite éclair de cinq heures au Malawi et a félicité la nouvelle présidente, une des deux seules femmes à diriger un Etat africain, pour avoir sauvé son pays d'une crise économique.

Dans le cadre de sa tournée africaine, Hillary Clinton a atterri à Lilongwe, la capitale du Malawi, et s'est directement rendue à un entretien avec la présidente Joyce Banda, une militante des droits de la femme, qui était vice-présidente jusqu'au décès de son prédécesseur Bingu wa Mutharika en avril.

Marque de confiance

Selon des responsables américains, la visite d'Hillary Clinton, la première d'un secrétaire d'Etat américain au Malawi, est une marque de confiance à Joyce Banda, qui a su rapidement s'attirer les faveurs des donateurs internationaux après des années de mauvaise gestion de Mutharika. La présidente Banda a mené des réformes majeures qui améliorent déjà les conditions de vie et permettront la reprise économique", a déclaré Hillary Clinton à l'issue de l'entretien.

Depuis son arrivée au pouvoir, Joyce Banda a adopté des mesures d'austérité et permis une dévaluation de 49% de la monnaie nationale, le kwacha, qui a conduit le Fonds monétaire international (FMI) à accorder au Malawi un prêt de 156,2 millions de dollars (126 millions d'euros) afin de résoudre les problèmes financiers récurrents du pays et de relancer la croissance.