Espagne: Prison pour les deux tchétchènes suspectés d'appartenir à Al-Qaïda

© 2012 AFP

— 

Les deux suspects tchétchènes arrêtés mercredi en Espagne avec un autre homme ont été incarcérés dimanche par un juge d'instruction, qui les a inculpés d'"appartenance à une organisation terroriste" et "possession de substances explosives", selon l'arrêt du juge.
Les deux suspects tchétchènes arrêtés mercredi en Espagne avec un autre homme ont été incarcérés dimanche par un juge d'instruction, qui les a inculpés d'"appartenance à une organisation terroriste" et "possession de substances explosives", selon l'arrêt du juge. — Patricia de Melo Moreira afp.com

Les deux suspects tchétchènes arrêtés mercredi en Espagne avec un autre homme ont été envoyés en prison ce dimanche par un juge d'instruction, qui les a inculpés d'«appartenance à une organisation terroriste» et «possession de substances explosives», a-t-on appris de source judiciaire.

Le ministre espagnol de l'Intérieur, Jorge Fernandez Diaz, avait affirmé jeudi que les enquêteurs étaient en possession «d'indices clairs» selon lesquels les trois hommes préparaient un attentat en Espagne ou dans un autre pays d'Europe.

Les deux Tchétchènes, présentés par le ministre comme «des membres d'Al-Qaïda» et «des personnes extrêmement dangereuses», avaient été arrêtés alors qu'ils voyageaient dans un autocar dans la province de Ciudad Real, au sud de Madrid.

Dans leurs dépositions, ils avaient affirmé être venus en Espagne demander l'asile politique, selon la source judiciaire.

Le troisième suspect, un Turc soupçonné d'être un logisticien d'Al-Qaïda, a été envoyé en prison vendredi par le même juge d'instruction, Pablo Ruz.

Il est inculpé de «possession de substances explosives dans un but terroriste», mais le juge n'a pas suivi le parquet qui demandait une inculpation pour «appartenance à une organisation terroriste».

Selon son avocat, ce suspect qui nie tous les faits, est ingénieur dans une entreprise internationale et réside depuis sept ans à Gibraltar. Il dispose d'un permis de séjour britannique.

Plusieurs coups de filets dans les milieux jihadistes ont été menés ces dernières années en Espagne, notamment en Catalogne (nord-est) et dans la région de Valence (est), depuis les attentats islamistes qui avaient fait 191 morts dans des trains de banlieue à Madrid, le 11 mars 2004.