A Sarajevo, Ban Ki-moon appelle les puissances à agir sur la Syrie

Reuters

— 

Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a appelé ce mercredi les puissances mondiales à s'unir pour mettre un terme au bain de sang en Syrie lors d'un discours prononcé à Sarajevo, effectuant un parallèle entre le massacre de Srebrenica et les violences dans le pays arabe.

A Srebrenica, «les Nations unies n'ont pas été à la hauteur de leurs responsabilités. La communauté internationale n'a pas réussi à éviter le génocide qui se déroulait. Trop d'hommes et d'enfants ont péri à Srebrenica - sans raison, sauvagement», a déclaré le chef de l'ONU.

Après la prise de Srebrenica en juillet 1995, les forces bosno-serbes de Ratko Mladic ont tué 8.000 musulmans après avoir séparé hommes et femmes, ce qui constitue le pire massacre commis en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale. «C'est pourquoi, ici au coeur d'une Bosnie-Herzégovine apaisée, je lance un appel au monde: ne tardez pas. Unissez-vous. Agissez. Agissez maintenant pour arrêter le massacre en Syrie», a-t-il dit. La volonté des pays occidentaux de menacer le régime syrien de sanctions s'est heurtée à plusieurs reprises à un veto de la Russie et de la Chine au Conseil de sécurité de l'ONU.