Présidentielle USA: L'image de Romney troublée par les attaques démocrates

Reuters

— 

Les attaques de l'équipe de campagne de Barack Obama contre le passé d'homme d'affaires de Mitt Romney et son refus de publier l'ensemble de ses déclarations fiscales semblent porter leurs fruits, à en croire un sondage Reuters/Ipsos publié ce mardi.

Plus d'un tiers (36%) des électeurs indépendants ou affiliés à un parti, interrogés par internet, déclarent que ce qu'ils savent du parcours du candidat républicain en tant que patron du fonds de capital-risque Bain Capital ou de ses impôts a modifié leur perception de Mitt Romney dans un sens défavorable.

Parmi les seuls indépendants, dont le vote sera primordial pour faire basculer dans un sens ou un autre l'élection présidentielle du 6 novembre, la proportion est de 26% contre 13% qui disent avoir une perception plus favorable de l'ancien gouverneur du Massachusetts.

«Avec trois quarts d'électeurs inscrits qui disent avoir au moins un peu entendu parler de ces questions, on peut dire que l'équipe d'Obama a réussi à inscrire ces thèmes dans la conscience nationale», déclare Julia Clark, de l'institut Ipsos.

Le choix de Mitt Romney de s'en tenir à la publication de ses déclarations fiscales pour les seules deux dernières années est également mal perçu par une partie non négligeable des électeurs (37% au total, 30% parmi les indépendants).