Chine: Le Français impliqué dans un scandale est en «bonne forme»

Reuters

— 

Le Français Patrick-Henri Devillers, impliqué dans le plus grand scandale politique chinois de ces vingt dernières années, a rencontré des diplomates français à Pékin et est «en bonne forme», a déclaré ce mardi un porte-parole de l'ambassade de France en Chine.

Cet homme de 52 ans est arrivé la semaine dernière en Chine en provenance du Cambodge, où il vivait depuis plusieurs années.

Il est considéré comme un témoin-clef dans l'affaire Bo Xilai, l'ancien secrétaire du Parti communiste de Chongqing, dans le sud-ouest de la Chine, tombé en disgrâce en mars et dont l'épouse est soupçonnée du meurtre d'un Britannique.
Patrick-Henri Devillers a été interpellé le mois dernier au Cambodge à la demande de la Chine.

Aucune charge rendue publique

Les autorités cambodgiennes, qui ont déclaré que Devillers s'était rendu de lui-même en Chine, ont précisé que Pékin l'avait réclamé en raison de ses relations d'affaires avec l'épouse de Bo Xilai, Gu Kailai.

Contacté par téléphone, un porte-parole de l'ambassade de France à Pékin a précisé que Devillers avait rencontré samedi deux diplomates français. «Il semble en bonne forme et son moral était bon. Pour ce que mes collègues ont pu vu voir, il semblait aller bien», a-t-il dit.

Patrick-Henri Devillers était en relation avec Gu Kailai, l'épouse de Bo Xilai, soupçonnée du meurtre de l'homme d'affaires britannique Neil Heywood, assassiné en novembre.
Aucune charge le visant n'a été rendue publique par les autorités chinoises.