Détroit d'Ormuz: L'Iran minimise ses menaces

Avec Reuters

— 

L'Iran ne bloquera pas le détroit d'Ormuz tant que le pays pourra lui-même utiliser ce point de passage maritime stratégique, notamment pour les transports pétroliers à l'embouchure du Golfe, a déclaré lundi un responsable militaire des Gardiens de la Révolution. «Nos ennemis affirment en permanence que la république islamique d'Iran veut fermer le détroit d'Ormuz mais, selon nous, le bon sens n'impose pas que l'Iran (le) ferme, tant qu'il peut s'en servir», a dit Alireza Tangsiri, commandant naval adjoint, cité par l'agence officielle Irna.

Le parlement iranien examine un projet en faveur du blocage, en réponse à un embargo de l'Union européenne sur le pétrole iranien qui a pris effet en juillet. Les sanctions de l'UE et des Etats-Unis ont pour objectif de pousser l'Iran à abandonner son programme nucléaire, accusé par les pays occidentaux de dissimuler l'élaboration d'une arme atomique, ce que Téhéran nie.