Syrie: Ban Ki-moon «condamne fermement» l'attentat à Damas

Reuters

— 

Ban Ki-moon a exprimé ce jeudi son inquiétude face à l'intensification des violences en Syrie et a «fermement» condamné l'attentat à Damas dans lequel ont notamment péri un beau-frère de Bachar al Assad et le ministre de la Défense.

En visite de trois jours en Chine, le secrétaire général des Nations unies «est aussi profondément préoccupé par les informations relatives à l'utilisation persistante d'armements lourds par les forces de sécurité syriennes, y compris dans le secteur de Damas, contre des civils, malgré les assurances répétées du gouvernement que de telles armes seraient retirées», selon un communiqué de l'ONU.

Ban Ki-moon demande au Conseil de sécurité d'«assumer ses responsabilités et (de) prendre une initiative collective et efficace». «Le peuple syrien souffre depuis trop longtemps. L'effusion de sang doit cesser maintenant», dit-il.