États-Unis: La sécheresse devrait durer encore au moins 15 jours

Reuters
— 

La sécheresse qui touche depuis début juin le Middle West, dans le centre des Etats-Unis, va continuer pendant au moins deux semaines dans l'ouest et le nord de la région, et va abîmer les cultures de maïs, ont déclaré ce mardi des météorologistes spécialisés en agriculture.

«Les pluies arriveront trop tard pour le maïs, mais aideront le soja», a dit Don Keeney, météorologue pour l'institut privé MDA EarthSat Weather, qui a annoncé que des pluies arriveraient dans les deux prochaines semaines par l'est de la région.

«Aujourd'hui, les températures iront jusqu'à 38°C à Chicago et 39°C à St. Louis», a-t-il affirmé, précisant que la sécheresse se maintiendrait pendant les deux prochaines semaines en Illinois, dans l'Iowa, le Kansas, le Nebraska, le Minnesota, le Dakota, et le sud du Wisconsin. Commodity Weather Group (CWG), un autre institut, a confirmé mardi que la situation météorologique du Middle West avait peu de chance de s'améliorer.

Le prix du maïs a augmenté de 40%

«Des averses pourraient frapper le sud et l'est du Middle West, mais le soulagement restera limité pour l'ensemble de la région», a déclaré Joel Widenor, un météorologue du CWG. La National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), l'agence fédérale chargée d'étudier l'état du climat, a jugé, dans un rapport publié lundi, que 55% du territoire des Etats-Unis avaient été touchés par une sécheresse modérée ou extrême en juin, soit l'étendue la plus importante depuis décembre 1956.

Le département américain de l'Agriculture a annoncé lundi que seulement 31% des cultures de maïs, dont les Etats-Unis sont le premier producteur mondial, étaient en bon état, contre 40% la semaine dernière. Le prix du maïs a augmenté de 40% à la Bourse de commerce de Chicago, depuis le début de la sécheresse, il y a six semaines.

En ce qui concerne le soja, 34% des cultures sont jugées en bon état par le département de l'Agriculture, contre 40% la semaine dernière. Le secrétaire américain à l'Agriculture Tom Vilsack a proclamé la semaine dernière l'état de catastrophe naturelle dans plus de 1.000 comtés affectés par la sécheresse.

Dans le Nebraska, où la majorité des terres cultivées sont irriguées, les autorités ont demandé lundi à 1.100 des 48.000 agriculteurs de l'Etat de ne plus pomper l'eau des cours d'eau et d'utiliser les puits à la place.