Etats-Unis: Deux hommes inculpés pour avoir tenté de vendre du matériel nucléaire à l'Iran

© 2012 AFP

— 

La justice américaine a inculpé vendredi un Chinois et un Iranien accusés d'avoir tenté d'exporter illégalement du matériel américain destiné à aider l'Iran à enrichir de l'uranium.
La justice américaine a inculpé vendredi un Chinois et un Iranien accusés d'avoir tenté d'exporter illégalement du matériel américain destiné à aider l'Iran à enrichir de l'uranium. — Ho afp.com

La justice américaine a inculpé vendredi un Chinois et un Iranien accusés d'avoir tenté d'exporter illégalement du matériel américain destiné à aider l'Iran à enrichir de l'uranium.

Le ressortissant iranien est en outre accusé d'avoir essayé d'exporter du matériel radioactif depuis les Etats-Unis vers des clients en Iran, selon l'acte d'accusation rendu public par le département de la Justice.

Le matériel que les deux hommes auraient tenté d'obtenir pour l'exporter vers l'Iran comprend des alliages d'aluminium et des spectromètres de masse utilisés pour construire des centrifugeuses à gaz servant à enrichir de l'uranium.

Le ressortissant iranien, Parviz Khaki, qui se faisait appeler "Martin", est âgé de 43 ans. Il a été arrêté en mai aux Philippines sur demande des Etats-Unis. L'accusé chinois, Yi Zongcheng, est quant à lui toujours en fuite. Ils risquent tous deux plusieurs dizaines d'années de prison s'ils sont reconnus coupables.

En décembre 2008, Parviz Khaki avait approché un fournisseur chinois à qui il avait demandé 20 tonnes d'un acier spécial, particulièrement résistant, utilisé dans les centrifugeuses à gaz qui servent à enrichir de l'uranium.

Il avait demandé spécifiquement de l'acier produit aux Etats-Unis pour des clients en Iran puisque ces derniers trouvaient les alliages provenant de Chine de piètre qualité, selon le texte de la plainte.