Etat de droit: La Roumanie «ne reçoit pas d'ordres de l'extérieur»

© 2012 AFP

— 

Le président intérimaire roumain Crin Antonescu a affirmé vendredi que la Roumanie et son chef de l'Etat "ne reçoivent pas d'ordres" de l'extérieur, un jour après que la Commission européenne a sommé Bucarest de respecter l'Etat de droit.
Le président intérimaire roumain Crin Antonescu a affirmé vendredi que la Roumanie et son chef de l'Etat "ne reçoivent pas d'ordres" de l'extérieur, un jour après que la Commission européenne a sommé Bucarest de respecter l'Etat de droit. — Daniel Mihailescu afp.com

La Roumanie et son chef de l'Etat «ne reçoivent pas d'ordres» de l'extérieur, a déclaré le président intérimaire Crin Antonescu vendredi lors d'une allocution au lendemain d'une déclaration de la Commission européenne sommant Bucarest de respecter l'Etat de droit. «Les lois de la Roumanie se font en Roumanie et ne se font ni ne se négocient ailleurs», a martelé Crin Antonescu.

«Je veux une nouvelle fois que les choses soient très claires: le président de la Roumanie, même intérimaire, ne reçoit d'ordres ni de dispositions de personne à l'exception du Parlement et du peuple roumain», a ajouté Crin Antonescu dénonçant des informations, erronées selon lui, selon lesquelles le président de la Commission européenne Jose Manuel Barroso aurait transmis une «to do list» pour lui.