24 morts dans un accident de train en Afrique du Sud

Reuters

— 

Au moins 24 personnes ont été tuées ce vendredi en Afrique du Sud dans une collision entre un train de marchandises et un camion transportant des ouvriers agricoles, selon un bilan fourni par les autorités. Selon Joseph Mabusa, porte-parole de la police régionale, le conducteur du camion aurait mal évalué les distances en traversant, laissant son véhicule au milieu de la voie de chemin de fer au moment où passait un train de marchandises qui transportait du charbon à destination du Mozambique.

«C'est une scène horrible. Certains corps sont décapités et d'autres démembrés. La médecine légale est toujours sur les lieux de l'accident», a-t-il déclaré. L'accident s'est produit à un passage à niveau dans la province de Mpumalanga, dans le nord-est du pays, près d'Hectorspruit, 400 km au nord de Johannesburg. Le camion a été traîné sur 200 mètres, laissant des corps démembrés dans son sillage, ce qui complique la tâche des secours pour dénombrer les victimes.

Le conducteur du camion inculpé pour homicide volontaire, voire meurtre

Le conducteur du camion a survécu et a été transporté à l'hôpital avec une vingtaine d'autres blessés, certains dans un état critique. Il devrait être inculpé pour homicide volontaire, voire pour meurtre, selon des médias locaux. L'exploitant public Transnet a déclaré que le train transportait du charbon à destination de Maputo, la capitale du Mozambique, mais qu'il n'y avait pas eu déraillement. L'Afrique du Sud est l'un des plus grands pays exportateurs de charbon et la voie où s'est produit l'accident est un axe de transit majeur.

Près de douze heures après l'accident, les enquêteurs de la police passaient toujours les lieux au peigne fin alors que des ouvriers s'apprêtaient à déblayer les débris du camion. Le gouvernement sud-africain a annoncé vouloir investir des milliards de dollars pour rénover ses voies de chemin de fer, même si les accidents sont aussi souvent le fruit de l'erreur humaine.

L'an dernier, un chauffeur de minibus scolaire du Cap a été condamné à 20 ans de prison pour avoir tué dix enfants à son bord lorsque son véhicule a été touché de plein fouet par un train alors qu'il circulait sur des voies de chemin de fer pour se rendre plus rapidement à l'école.