Troisième journée de protestation contre l'austérité à Madrid

Reuters

— 

Des milliers de fonctionnaires espagnols ont mené ce vendredi à Madrid des actions de protestation contre le nouveau programme d'austérité du gouvernement, pour le troisième jour consécutif. La circulation a été paralysée pendant plusieurs heures dans le centre de la capitale par des groupes de centaines de manifestants rassemblés devant les ministères ou encore le siège du Parti populaire au pouvoir. Des policiers se sont joints au mouvement.

Dans la matinée, ce sont les cheminots de la Renfe, la société nationale de chemins fer, qui ont immobilisé les trains. Les employés de la chaîne publique locale TeleMadrid ont bloqué une autoroute à la périphérie de la ville. Le président du gouvernement, le conservateur Mariano Rajoy, a présenté mercredi un programme de réduction des dépenses et de hausse des impôts destiné à réduire le déficit de l'Etat de 65 milliards d'euros d'ici 2014, qui s'ajoute à de précédentes mesures de rigueur.

Rajoy cherche ainsi à éviter d'avoir à réclamer une aide internationale après avoir déjà sollicité ses partenaires européens pour renflouer les banques espagnoles, qui pourraient recevoir jusqu'à 100 milliards d'euros. «Les fonctionnaires ont toléré les premières mesures de rigueur parce que nous voulions faire preuve de solidarité, mais nous avons atteint les limites», a déclaré Pedro, un infirmier de 41 ans manifestant à Madrid. «Ce ne peut pas être toujours les mêmes qui paient.»