L'Ethiopie emprisonne vingt opposants, journalistes et blogueurs

Reuters

— 

Vingt Ethiopiens, dont un célèbre blogueur et plusieurs personnalités de l'opposition, ont été condamnés ce vendredi à des peines de prison allant de huit ans à la perpétuité pour avoir comploté avec des rebelles en vue de renverser le gouvernement.

Les opposants Andualem Arage, Berhanu Nega et Andargachew Tsige ont été condamnés à la prison à perpétuité. Le blogueur et journaliste Eskinder Nega, accusé d'incitation à la violence pour une série d'articles publiés en ligne, a reçu une peine de 18 ans d'emprisonnement. Cinq autres journalistes et blogueurs ont été condamnés par contumace à des peines de 15 ans minimum.

L'Ethiopie dit se défendre contre des mouvements séparatistes et des groupes armés soutenus par son ennemi juré, l'Erythrée voisine, mais les associations de défense des droits de l'homme l'accusent d'utiliser sa législation antiterroriste de façon élargie pour saper l'opposition et la liberté de la presse.