L'Unesco va remettre un prix contesté, financé par la Guinée équatoriale

avec AFP

— 

L'Unesco remettra finalement mardi prochain un prix financé par la Guinée équatoriale, très contesté par les organisations de défense des droits de l'homme, après plusieurs années de débats internes, a-t-on appris vendredi auprès de l'organisation de l'ONU basée à Paris.
L'Unesco remettra finalement mardi prochain un prix financé par la Guinée équatoriale, très contesté par les organisations de défense des droits de l'homme, après plusieurs années de débats internes, a-t-on appris vendredi auprès de l'organisation de l'ONU basée à Paris. — Miguel Medina afp.com

L'Unesco remettra finalement mardi prochain un prix financé par la Guinée équatoriale, très contesté par les organisations de défense des droits de l'homme, après plusieurs années de débats internes.

Le «prix Unesco-Guinée équatoriale pour la recherche en sciences de la vie» sera remis le mardi 17 juillet à 16h, heure de Paris, précise le carton d'invitation à cette remise de prix. L'Unesco n'avait pas précisé vendredi matin le nom des lauréats.

Remise suspendue depuis 2010

Personnellement opposée à la remise de ce prix, Irina Bokova, la directrice générale de l'agence onusienne pour l'éducation, la science et la culture, était cependant tenue d'organiser la remise de cette distinction par un vote intervenu en mars au sein de son Conseil exécutif.

Ce prix d'une valeur de trois millions de dollars, voulu par le président de Guinée équatoriale Teodoro Obiang Nguema, avait été créé en 2008. Mais face aux polémiques et faute de consensus, sa remise était suspendue depuis 2010.

De nombreuses ONG s'insurgent contre le passif en matière de corruption et de droits de l'homme du chef de l'Etat équato-guinéen, qui dirige son pays d'une main de fer depuis 1979. Face aux polémiques, Teodoro Obiang Nguema avait accepté que le prix ne porte plus son nom, comme cela était prévu à l'origine, mais celui de son pays.