Moscou veut qu'Annan collabore plus avec l'opposition syrienne

Reuters

— 

La Russie souhaite que l'émissaire international Kofi Annan, chargé par l'ONU et la Ligue arabe de trouver une solution à la crise en Syrie, travaille plus activement avec l'opposition syrienne, rapporte ce vendredi l'agence de presse Interfax. «Pour être honnête, nous constatons que nos partenaires ne sont pas aussi prêts que la Russie à travailler avec l'opposition et Kofi Annan est le principal médiateur dans ce processus», a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères Guennadi Gatilov, cité par Interfax.

«Malheureusement, jusqu'à présent, nous n'avons vu aucun résultat concret de ses contacts et des contacts de son équipe avec l'opposition», a-t-il ajouté. Le diplomate ghanéen doit se rendre à Moscou dans les prochains jours mais aucun détail sur sa visite n'a pour l'heure filtré.

Nommé en février envoyé spécial conjoint des Nations unies et de la Ligue arabe pour la Syrie, Kofi Annan a présenté en mars un plan de sortie de crise en six points et a négocié un cessez-le-feu qui n'a tenu que quelques heures mi-avril. Il a récemment admis que sa mission en Syrie, où la répression des manifestations antigouvernementales a fait plus de 10.000 morts depuis mi-mars selon l'ONU, était pour l'heure un échec.