Les Étatas-Unis accentuent leur pression sur le secteur pétrolier iranien

Reuters

— 

Le Trésor américain a désigné jeudi la National Iranian Tanker Company, principal armateur iranien de pétroliers, ainsi que 58 de ses navires et 27 de ses filiales en tant qu'entités étatiques pour empêcher Téhéran de contourner les sanctions internationales.

Cette mesure, assortie de l'identification de ce que Washington désigne comme quatre sociétés écrans de la compagnie pétrolière nationale, permettra aux Etats et aux firmes étrangères de se conformer aux sanctions occidentales infligées à l'Iran pour condamner la poursuite de ses activités nucléaires sensibles, précise le département du Trésor.

«Cela va rendre plus difficile pour l'Iran de tromper d'éventuels acheteurs quant à l'origine du pétrole», a souligné un membre du gouvernement américain, s'adressant à la presse. La National Iranian Tanker Company a changé le nom et le pavillon de beaucoup de ses pétroliers avant l'entrée en vigueur, au début du mois, de l'embargo européen sur le pétrole iranien. Aux Etats-Unis, toutes les transactions avec les entités qui dépendent des pouvoirs publics iraniens sont interdites.