La pression s'accentue sur Assad

— 

Il est le premier diplomate de haut rang à faire défection depuis le début des manifestations antigouvernementales en Syrie il y a seize mois : l'ambassadeur syrien à Bagdad, Naouaf al- Fares a fait défection jeudi pour dénoncer la répression sanglante du soulèvement par les forces de sécurité. Forces de sécurité qui ont pour la première fois tiré jeudi des obus de mortier sur un faubourg de la capitale Damas… Pendant ce temps, l'ONU planche sur une nouvelle résolution. Dans ce texte, Européens et Américains donnent dix jours à Damas pour retirer ses troupes et armes lourdes des villes rebelles, sous peine de sanctions économiques renforcées.