Heurts à Belfast lors d'une parade orangiste

Reuters

— 

De jeunes catholiques ont affronté ce jeudi les forces de l'ordre à Belfast au passage d'un défilé d'une quinzaine de protestants lors d'une des nombreuses parades «orangistes» organisées tous les ans en Irlande du Nord. Plusieurs dizaines de jeunes ont lancé des briques et des boules de billard sur des centaines de policiers en tenues anti-émeutes à la jonction de quartiers catholiques et protestants de Belfast. Un manifestant a précipité une voiture contre une file de jeeps blindées tandis qu'un autre a incendié un véhicule.

Ces émeutes ont débuté dès qu'une quinzaine d'«orangistes», flanqués de cordons de police, ont commencé à traverser en silence le quartier nationaliste d'Ardoyne. Quelques habitants se sont postés des deux côtés de la chaussée pour assister sans bruit au passage des «orangistes» en brandissant des pancartes affirmant que «les droits des habitants sont bafoués».

Des centaines de milliers de partisans

Un demi-millier de parades de ce type sont organisées tous les ans à travers l'Irlande du Nord en cette période de l'année. Des centaines de milliers de partisans de la couronne d'Angleterre y participent, soit en défilant, soit en les encourageant sur les trottoirs. Elles se sont globalement déroulées dans le calme cette année.

Les orangistes célèbrent à cette occasion la victoire de Guillaume d'Orange sur le roi catholique Jacques lors de la bataille de la Boyne en 1690. Cette victoire permit aux protestants d'asseoir leur domination sur l'Irlande. L'accord de paix du vendredi saint en 1998 a permis de mettre fin à trois décennies de violences entre catholiques, favorables à une Irlande unifiée, et protestants en Irlande du Nord. Belfast reste toutefois divisée de fait entre quartiers catholiques et protestants.