Pérou: Un archevêque nommé médiateur dans la crise liée à une mine

Reuters

— 

Le président péruvien Ollanta Humala a nommé médiateur un influent archevêque après la mort de cinq manifestants lors d'affrontements avec la police cette semaine en raison du projet d'implanter une importante mine dans le nord du pays.

«Nous essayons de trouver des espaces de dialogue et avec le ministre de la Justice nous proposons de nommer monseigneur Cabrejos afin de participer à cet espace de dialogue à Cajamarca en vue d'apaiser le conflit», a déclaré Humala sur la chaîne de télévision Canal N.

Arrêt quasi complet de la mine depuis novembre

Miguel Cabrejos, archevêque de la région de Trujillo (nord) et ex-président de la conférence épiscopale péruvienne, a accepté la nomination. Pour sa première réaction après les événements meurtriers, le président de gauche, qui soutient le projet de la société américaine Newmont, a exprimé «sa tristesse après la perte de vie humaines (...)».

Cette semaine, Humala a été vertement critiqué par la droite et la gauche en raison de la répression contre les manifestations hostiles au projet minier. Les manifestants ont provoqué un arrêt quasiment complet de la mine depuis le mois de novembre, affirmant que celle-ci constituait une source de pollution, qu'elle réduisait l'approvisionnement local en eau et qu'elle n'avait pas créé d'effets économiques bénéfiques localement.