RDC: Un Casque bleu tué dans les combats entre mutins et armée

© 2012 AFP

— 

La localité de Bunagana, poste frontalier avec l'Ouganda dans l'est de la RDC, est tombée vendredi aux mains des mutins après d'âpres combats contre l'armée congolaise, au cours desquels un Casque bleu indien a été tué, qui ont poussé près de 600 soldats congolais à se réfugier de l'autre côté de la frontière.
La localité de Bunagana, poste frontalier avec l'Ouganda dans l'est de la RDC, est tombée vendredi aux mains des mutins après d'âpres combats contre l'armée congolaise, au cours desquels un Casque bleu indien a été tué, qui ont poussé près de 600 soldats congolais à se réfugier de l'autre côté de la frontière. — Melanie Gouby afp.com

La localité de Bunagana, poste frontalier avec l'Ouganda dans l'est de la RDC, est tombée ce vendredi aux mains des mutins après d'âpres combats contre l'armée congolaise, au cours desquels un Casque bleu indien a été tué, qui ont poussé près de 600 soldats congolais à se réfugier de l'autre côté de la frontière.

«Nous avons pris Bunagana vers 6h», a affirmé à l'AFP le lieutenant-colonel Vianney Kazarama, porte-parole du M23 (Mouvement du 23 mars), dont les mutins se revendiquent. Bunagana se trouve à une dizaine de km au nord-est des positions des mutins, regroupés depuis mai sur plusieurs collines dans le sud-est du Parc national des Virunga, frontalier avec l'Ouganda et le Rwanda, à une cinquantaine de km à vol d'oiseau au nord-est de Goma, le chef-lieu du Nord-Kivu.

«C'est fini, la localité est occupée par les rebelles. Nous sommes tous entassés ici du côté ougandais», a relaté à l'AFP un habitant de Bunagana.

Environ 600 soldats des Forces armées congolaises (FARDC) ont fui Bunagana en Ouganda, selon l'armée ougandaise. «Ils ont franchi la frontière ce (vendredi) matin; nous les avons désarmés et ils sont désormais sous notre contrôle», a déclaré Peter Mugisha, un porte-parole de l'armée ougandaise.