Montréal: Une tête humaine retrouvée dans le Parc Angrignon

ENQUÊTE ependant, la police se refuse pour le moment à faire un lien avec l'affaire Luka Rocco Magnotta...

Bérénice Dubuc et Julien Ménielle
— 
Luka Rocco Magnotta lors de son arrivée à Montréal, le 18 juin 2012.
Luka Rocco Magnotta lors de son arrivée à Montréal, le 18 juin 2012. — AP/SIPA

S'agit-il de la tête de l'étudiant chinois tué par Luka Rocco Magnotta? Une tête humaine a été retrouvée dimanche dans le Parc Angrignon, à Montréal, rapporte le Toronto Sun.

La tête a été découverte sur la berge d'un lac de ce parc situé à quelques kilomètres au sud de l'appartement de Luka Rocca Magnotta, où son amant, Jun Lin, a été tué en mai. Cependant, les enquêteurs se refusent à faire un lien avec la mort de l'étudiant chinois de 33 ans. Dimanche, de nombreux agents de police et enquêteurs ont été déployés dans le parc, qui a été fermé au public.

 

La famille de Jun Lin informée de la découverte

La porte-parole de la police de Montréal, Anie Lemieux, a confirmé une macabre découverte, mais pas qu'il sagissait d'une tête humaine. «Les enquêteurs ont trouvé quelque chose, qu'ils ont transmis à la police scientifique», ajoutant que ce quelque chose serait examine dans les prochains jours. «Il est trop tôt pour dire s'il y a un lien avec l'affaire Magnotta», a-t-elle conclu. Une source a indiqué à l'agence de presse canadienne QMI que la famille de Jun Lin avait toutefois été informée de la découverte. Le résultats des analyses pratiquées sur les restes ne seront connus que dans une semaine.

Luka Rocco  Magnotta est soupçonné d'avoir sauvagement tué Lin Jun puis lardé son corps de coups de pic à glace dans la nuit du  24 au 25 mai dernier à Montréal, de l'avoir démembré et d'avoir filmé  puis diffusé la scène sur Internet. Avant de prendre un vol pour Paris, le 26 mai, il est soupçonné d'avoir envoyé les pieds et les mains de la victime par  colis postal au siège du Parti conservateur canadien et à celui du Parti  libéral, à Ottawa, ainsi qu'à deux écoles de Vancouver. Les enquêteurs ont un temps envisagé qu'il ait pu envoyer la tête de sa victime à ses parents.

Magnotta cité à chaque découverte de corps

Le  tronc avait été retrouvé dans un sac poubelle dans une ruelle près  de l'endroit où habitait Luka Rocoo Magnotta à Montréal. Luka Rocco Magnotta est passible de la prison à  perpétuité. Il fait face à cinq chefs d'accusation: «meurtre», «outrage à  cadavre», «publication de choses obscènes», «envoi par la poste  de choses obscènes» et «harcèlement criminel» à l'encontre du Premier  ministre canadien Stephen Harper et d'autres personnes.

Le Canada avait demandé son extradition à l'Allemagne après son arrestation dans un cybercafé à Berlin le 4 juin, au terme d'une cavale de dix jours. Le nom de Luka Rocco Magnotta a également été depuis évoqué dans une ancienne affaire de restes humains découverts à Los Angeles. De même, quelques jours après son départ de Paris, quand deux corps démembrés ont été retrouvés dans le Bois de Vincennes. Des susepcts ont cependant été interpellés et ont reconnu être les auteurs des faits.