Kim Jong-il : l'excentrique cache un habile tacticien

— 

Avec ses cheveux bouffants et ses chaussures à semelles compensées, le numéro un nord-coréen Kim Jong-il est souvent tourné en ridicule en Occident. Il doit pourtant être pris au sérieux, estiment les experts, qui dépeignent une habile tacticien.
"Il ne s'agit ni d'un fou ni de quelqu'un qui se berce d'illusions", estime Michael Breen, auteur de "Kim Jong-Il: dictateur nord-coréen". "Il a montré qu'il peut être très habile", ajoute-t-il.
A 64 ans, le mode de vie du dirigeant a été tellement raillé qu'il est devenu un protagoniste de la série américaine "Team America". En plus d'un fort penchant pour les cognac fins, le numéro un collectionne les conquêtes tout comme les films hollywoodiens dont il détiendrait une vingtaine de milliers.
Mais l'image est trompeuse : "le monde extérieur entretient le mythe d'un playboy totalement bizarre. Le véritable Kim est politiquement très habile. Il a ce talent nord-coréen de savoir jouer d'une position faible", explique M. Breen.
Chez lui, "il est comme un Dieu pour la population", explique Yu Suk-ryul, expert basé à Séoul. "Ce qu'il veut, c'est ce que la Corée du Nord obtient", ajoute-t-il.
Selon un transfuge nord-coréen, le "Cher Leader" -- son surnom officiel -- veut un missile nord-coréen capable de lacher une charge nucléaire sur les Etats-Unis, dans l'espoir que cela empêche à l'avenir Washington de s'ingérer dans les affaires du régime communiste.
"Je ne pense pas qu'il soit disposé à abandonner son armement atomique... Cela l'obligerait à faire confiance aux Etats-Unis et à la Corée du Sud", estime M. Breen. "Nous pourrions avoir à vivre un bon moment avec une Corée du Nord diposant de l'arme nucléaire".
Kim Jong-il, traité de "pygmée" par le président américain George W. Bush en raison de sa petite taille -- d'où les chaussures à semelles compensées -- est le premier fils de Kim Il-sung, fondateur de la Corée du Nord qui fait encore l'objet d'un véritable culte dans le pays.
Selon la propagande officielle, quand Kim Jong-il vit le jour le 16 février 1942, une étoile et un double arc-en-ciel sont apparus. La montagne où il est né, le Mont Paekdu, est depuis sacrée.
Les experts indépendants croient qu'il est plutôt né en Russie dans un camp d'entraînement de la guérilla d'où son père menait la guerre de résistance contre l'envahisseur japonais jusqu'en 1945.
Après un diplôme en 1964 décroché à l'Université qui porte le nom de son père, le jeune homme de 22 ans a grimpé les échelons de la nomenklatura du Parti des travailleurs au pouvoir.
Ses fonctions auraient notamment concerné l'organisation d'attentats, comme celui qui avait tué 17 Coréens du Sud en 1983 en Birmanie ou l'explosion en 1987 d'un appareil de la Korean Airlines, compagnie sud-coréenne, où les 115 personnes à bord avaient perdu la vie.
Selon un haut responsable sud-coréen, c'est Kim Jong-il qui avait été derrière les négociations de 1994, lancées afin de dénouer une précédente crise nucléaire concernant l'enrichissement de plutonium à Yongbyon, à 90 km au nord de la capitale Pyongyang.
En échange d'un gel de cette activité, il avait arraché la construction de deux réacteurs à eau légère et la fourniture d'un demi-million de tonnes de mazout par an.
Ce projet a finalement été abandonné en raison de la poursuite en cachette d'ambitions nucléaire.
Il lui aura fallu attendre trois ans, après la mort de son père en 1994, pour prendre officiellement les rênes du Parti des travailleurs.