Moscou veut qu'Annan modifie son plan sur un cabinet d'union syrien

Reuters

— 

La Russie a proposé jeudi des modifications à la proposition de Kofi Annan sur un gouvernement d'union nationale en Syrie, après l'avoir soutenue initialement, mais Etats-Unis, Grande-Bretagne et France ont rejeté les amendements avancés par Moscou, ont déclaré des diplomates occidentaux en poste aux Nations unies. Les changements proposés concernent le refus de Moscou de soutenir un départ du président syrien Bachar al Assad, ont déclaré ces diplomates sous le sceau de l'anonymat.

La Russie et les autres membres permanents du Conseil de sécurité ont déclaré au médiateur international Kofi Annan, cette semaine, qu'ils soutenaient un gouvernement de transition qui réunirait à la fois des personnalités du régime et des membres de l'opposition mais «exclurait ceux dont la présence et la participation saperaient la crédibilité de la transition et mettraient en péril la stabilité et la réconciliation», selon la proposition du médiateur.

Les Russes demandent maintenant à Kofi Annan de retirer de sa proposition la formule sur l'exclusion de certaines personnalités d'un gouvernement d'union nationale, déclarent les diplomates occidentaux en jugeant un tel amendement inacceptable.