François Hollande s'est entretenu au téléphone avec le nouveau président égyptien

Reuters

— 

François Hollande a assuré ce jeudi le nouveau président égyptien, Mohamed Morsi que la France serait un partenaire «attentif à la transition démocratique» en Egypte. Le président français a précisé à son arrivée au Conseil européen, à Bruxelles, qu'il avait téléphoné à son nouvel homologue égyptien dans la matinée.

«Je lui ai confirmé que la France était partenaire de l'Egypte, que nous étions attentifs à la transition démocratique, que nous voulions que l'Egypte s'insère dans la vie internationale en respectant les traités et que nous aurions l'occasion de travailler ensemble», a-t-il dit.

«Chacun doit aller jusqu'au bout de ce qu'était l'aspiration de ces peuples»

Il a ajouté que les relations avec le nouvel exécutif égyptien devaient s'inscrire dans le cadre du «partenariat» défini à la faveur des printemps arabes. «Les peuples choisissent librement leurs dirigeants mais chacun doit aller jusqu'au bout de ce qu'était l'aspiration de ces peuples, la démocratie, la liberté», a-t-il expliqué.

Membre des Frères musulmans, Mohamed Morsi prêtera serment samedi devant la Haute Cour constitutionnelle et a commencé ses consultations en vue de la formation d'un gouvernement.