Serbie: Le leader socialiste Ivica Dacic désigné Premier ministre

© 2012 AFP

— 

Le président serbe Tomislav Nikolic a déclré qu'il n'y a pas eu de génocide à Srebrenica (est de la Bosnie) où les forces serbes de Bosnie ont massacré près de 8.000 musulmans bosniens en juillet 1995, lors d'une interview à la télévision monténégrine diffusée sur son site web vendredi.
Le président serbe Tomislav Nikolic a déclré qu'il n'y a pas eu de génocide à Srebrenica (est de la Bosnie) où les forces serbes de Bosnie ont massacré près de 8.000 musulmans bosniens en juillet 1995, lors d'une interview à la télévision monténégrine diffusée sur son site web vendredi. — Andrej Isakovic afp.com

Le président nationaliste de Serbie, Tomislav Nikolic, a annoncé ce jeudi avoir donné mandat au leader socialiste Ivica Dacic pour former un nouveau gouvernement en alliance avec son parti Parti serbe de Progrès (SNS, pro-russe).

«La coalition regroupée autour du Parti socialiste (SPS) d'Ivica Dacic m'a convaincu qu'elle avait assuré une majorité suffisante» au Parlement pour former le gouvernement, a dit à la presse Tomislav Nikolic.

Coalition autour du SNS

«Il s'agit de gens sérieux. La coalition m'a convaincu qu'elle dispose de la majorité» au Parlement qui compte 250 sièges, comme le demande la Constitution afin que le président puisse désigner son Premier ministre, a-t-il ajouté.

Il a précisé que la nouvelle coalition serait formée autour du SNS, des socialistes et de leur allié post-électoral du Parti des Régions unies de la Serbie (URS). Une telle coalition disposerait d'une majorité de 131 sièges au sein du Parlement issu des élections générales du 6 mai. Mais Tomislav Nikolic a assuré que «d'autres partis pourraient rejoindre» cette coalition.

La désignation de Ivica Dacic au poste de Premier ministre intervient après la rupture des négociations entre ce dernier et son ancien allié au sein du gouvernement sortant, le Parti démocratique (DS) de l'ex-président pro-européen Boris Tadic.

Les socialistes, troisième force parlementaire derrière les nationalistes et le DS

Mercredi, Ivica Dacic avait déjà laissé entendre que les nationalistes lui offraient le poste de Premier ministre, alors que les pro-européens ne lui proposaient que des postes ministériels comme cela avait été le cas au sein du gouvernement sortant.

«La question essentielle est pourquoi faire partie d'un gouvernement quand nous pouvons en diriger» un autre, avait-il dit. Les socialistes sont la troisième force parlementaire derrière les nationalistes du président Nikolic et le DS de Boris Tadic.

Le Premier ministre désigné a jusqu'au 5 septembre pour présenter son cabinet au vote d'investiture de l'Assemblée.