Radovan Karadzic a été acquitté de génocide en Bosnie-Herzégovine

Avec agences

— 

La justice a tranché ce jeudi midi. L'ancien chef politique des Serbes de Bosnie Radovan Karadzic a été acquitté, à l'issue de la présentation des éléments de preuve de l'accusation, de génocide dans des municipalités de Bosnie-Herzégovine par le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY). Les juges de La Haye ont en revanche validé les dix autres chefs d'inculpation pour génocide et crimes de guerre.

Les magistrats ont estimé que les accusations de génocide porté à son encontre pour des crimes commis par les forces bosno-serbes dans plusieurs municipalités de Bosnie en 1992 n'étaient pas suffisamment étayées.

L'ancien bras droit de Slobodan Milosevic reste en outre accusé du massacre de 8.000 hommes et adolescents musulmans en juillet 1995 à Srebrenica et le siège de Sarajevo.Formellement inculpé en 1995, arrêté en 2008 près de Belgrade après treize années de clandestinité et transféré aux Pays-Bas, Radovan Karadzic est jugé depuis 2009 par le TPIY.

La guerre de Bosnie - 1992-1995 - a fait au total 100.000 morts et 2,2 millions de réfugiés et de déplacés, soit la moitié de la population du pays.