Le Hamas annonce la mort d'un de ses cadres à Damas

Reuters

— 

Un cadre militaire du Hamas, Kamal Husni Ghanaja, a été tué chez lui à Damas, annonce ce jeudi le mouvement islamiste au pouvoir dans la bande de Gaza, qui dénonce un «meurtre lâche».

Dans un communiqué, le Hamas indique avoir ouvert une enquête pour «identifier le responsable de ce crime déplorable» tout en se gardant, dans l'immédiat, d'accuser explicitement Israël.

«Marques de torture»

Selon une source du Hamas à Gaza, le corps de Ghanaja, qui «a passé sa vie à travailler pour l'amour de Dieu», présente «des marques de torture».

Interrogé sur la mort de Ghanaja par la presse, le ministre israélien de la Défense Ehud Barak a répondu: «Je ne le connaissais pas vraiment. Selon les informations publiées, ce n'était pas un saint et je ne souhaite pas ajouter quoi que ce soit ou faire un commentaire sur cet incident», a-t-il dit au micro de la radio de l'armée israélienne.