François Hollande et Aung San Suu Kyi.
François Hollande et Aung San Suu Kyi. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Monde

Accueil triomphal pour l'opposante

Elle est l'icône de la démocratie birmane et a été accueillie à l'Elysée mardi selon le protocole habituellement réservé aux chefs d'Etat : Aung San Suu Kyi, 67 ans, libérée i...

Elle est l'icône de la démocratie birmane et a été accueillie à l'Elysée mardi selon le protocole habituellement réservé aux chefs d'Etat : Aung San Suu Kyi, 67 ans, libérée il y a un an et demi de résidence surveillée, passera trois jours en France, dernière étape d'une tournée européenne. Dans sa conférence de presse commune avec le président de la République mardi soir, la Dame de Rangoun, devenue députée en avril, a expliqué son engagement dans la transition démocratique de son pays, sa collaboration faite de « travail » et non de « confiance » avec le régime actuel, et son soutien à la jeunesse birmane. François Hollande s'est dit prêt à accueillir en France le président birman, Thein Sein. La France sera « vigilante » en matière de « bonnes pratiques » des entreprises qui investissent en Birmanie, a aussi promis le président français. Ce mercredi, Aung Saan Suu Kyi sera faite « citoyenne d'honneur » de la Ville de Paris. Jeudi, elle rencontrera les présidents de l'Assemblée nationale et du Sénat, des ONG et des étudiants de la Sorbonne.L. R.