Violences au Cachemire indien après l'incendie d'un sanctuaire soufi

Reuters

— 

Un incendie a ravagé lundi l'un des sanctuaires musulmans soufis les plus vénérés, à Shrinagar, au Cachemire indien, déclenchant de violents heurts entre la police et des musulmans, rapportent des témoins.

La police a tenté de disperser avec des gaz lacrymogènes les manifestants qui lançaient des pierres. La foule s'est mise en colère après la destruction par le feu de ce sanctuaire vieux de 350 ans contenant la relique d'un saint soufi du XIe siècle, rapporte la police. Six personnes au moins ont été blessées.

La relique retrouvée et mise en lieu sûre

Selon un policier présent sur place, le feu a pris sur le toit du sanctuaire après la prière du matin. On en ignore la cause mais la relique a été retrouvée et est en lieu sûr.

Les émeutiers ont lancé des pierres contre les pompiers et des journalistes. La police a dû interdire l'accès aux routes menant au sanctuaire où des centaines d'hommes et de femmes s'étaient rassemblés. Beaucoup pleuraient et criaient.

Le Cachemire indien est en proie à des violences liées aux actions menées par certains habitants musulmans, soutenus par des activistes du Pakistan voisin, qui veulent se séparer de l'Inde.