La Chine réaffirme sa volonté d'une station spatiale en 2020

Reuters

— 

La Chine a réaffirmé dimanche son intention de construire une station spatiale totalement opérationnelle à l'horizon 2020, confirmant ses ambitions dans ce domaine après l'amarrage manuel réussi entre un vaisseau spatial et un laboratoire expérimental modulaire en orbite.

«La maîtrise de la technologie d'amarrage est une étape décisive pour parvenir à atteindre les objectifs de la deuxième phase de développement du programme chinois de vol spatial habité. Cela pose également une base solide pour la future construction d'une station spatiale», a commenté Wu Ping, porte-parole du programme spatial chinois.

Le vaisseau spatial Shenzhou 9, avec trois membres d'équipage à son bord dont la première femme taïkonaute, Liu Yang, s'est écarté d'environ 400 mètres du module expérimental Tiangong 1 pendant deux minutes avant de s'amarrer de nouveau suivant une procédure manuelle.

«La Chine a totalement réussi ce rendez-vous spatial et maîtrisé les technologies d'amarrage et le pays est pleinement capable de transporter des humains jusqu'à un engin orbital ce qui est essentiel pour la construction d'une station spatiale en 2020», affirme l'agence officielle Chine nouvelle sur son site Internet. Wu a indiqué que de nouveaux exercices d'amarrage manuel seront pratiqués avec Shenzhou 10 dont la date de lancement n'a pas encore été déterminée.