Ultimatum des ravisseurs du soldat Shalit à Israël

©2006 20 minutes

— 

L'épreuve de force continue au Proche-Orient. Les ravisseurs du soldat Shalit ont lancé hier matin à Israël un ultimatum expirant ce matin à 6 h, heure locale (5 h, heure française), pour libérer des prisonniers palestiniens. Sinon « l'ennemi aura à assumer tous les résultats », ont précisé les Brigades Ezzedine al-Qassam (branche armée du Hamas), les Comités de la résistance populaire et l'Armée de l'islam. L'ultimatum a aussitôt été rejeté par l'Etat hébreu, qui a par ailleurs accentué sa pression sur le terrain. Des soldats et des blindés ont pénétré dans le nord de la bande de Gaza, hier à l'aube, à la recherche de tunnels, de caches d'armes et de points de lancement de roquettes contre le sud d'Israël.