Laurent Fabius prône la fermeté à l'encontre de l'Iran

Reuters

— 

Les sanctions internationales seront durcies contre l'Iran aussi longtemps que ce pays refusera de négocier sérieusement, a déclaré mardi le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius.

Il convient de faire pression sur Téhéran et l'Union européenne imposera son embargo pétrolier contre l'Iran à compter du 1er juillet, a-t-il ajouté.

«La pression doit désormais s'accroître sur l'Iran avec la pleine application le 1er juillet par l'Union européenne de l'embargo pétrolier décidé en janvier dernier. Les sanctions continueront d'être durcies tant que l'Iran refusera de négocier sérieusement», déclare Laurent Fabius dans un communiqué publié par le ministère des Affaires étrangères.

Selon le ministre, «Il appartient désormais à l'Iran de lever les obstacles qu'il a posés à l'approfondissement du processus relancé à Istanbul en avril».