Nigeria: De nouvelles violences dans le nord du pays

Avec Reuters

— 

Des musulmans nigérians sont descendus armes à la main ce mardi dans les rues de Kaduna, ville du nord du pays où ils ont détruit une église deux jours après de sanglants affrontements interreligieux, rapporte un habitant.

Les affrontements entre musulmans, majoritaires dans le nord du pays, et chrétiens ont été déclenchés par l'attaque de trois églises par des kamikazes dimanche à Kaduna et dans la ville voisine de Zaria, qui ont fait 16 morts. De jeunes chrétiens ont lancé par la suite des représailles contre les musulmans et les émeutes ont coûté la vie à 52 personnes, selon des sources médicales.

Les trois attentats suicides n'ont pas été revendiqués mais les autorités soupçonnent la secte islamiste Boko Haram, qui prône l'instauration d'une stricte loi coranique dans le nord du pays.