Une mosquée de Cisjordanie mise à sac

Reuters

— 

Une mosquée de Djaba, village de Cisjordanie occupée, a été mise à sac et incendiée mardi matin, un acte que les habitants ont imputé à des colons israéliens. Les mots «Guerre d'Ulpana», qui font référence à une colline de Cisjordanie où les autorités israéliennes s'apprêtent à démanteler une colonie sauvage, ont été tracés en hébreu sur les murs de l'édifice.

«A une heure du matin, des habitants se sont mis à crier et nous avons réalisé que la mosquée était en flammes. Plus de 300 personnes se sont levées et nous avons réussi à venir à bout de l'incendie», a déclaré le maire Abdoul Karim Charaf. «Ensuite, nous avons vu les graffiti, des graffiti racistes. Il s'agit d'une grande injustice commise sous les yeux du monde entier», a-t-il ajouté.

La police israélienne a entamé une enquête et le Premier ministre Benjamin Netanyahu a dénoncé un acte «intolérant et irresponsable».