Un footballeur palestinien emprisonné arrête sa grève de la faim

Reuters

— 

En échange de sa libération le mois prochain, un footballeur palestinien détenu sans procès en Israël depuis près de trois ans a accepté d'interrompre sa grève de la fin commencée il y a trois mois, a annoncé son avocat lundi. Originaire de Gaza, Mahmoud al Sarsak, 25 ans, est soupçonné par Israël d'avoir eu des liens avec le Djihad islamique.

Il est détenu dans le cadre d'une loi adoptée après le retrait d'Israël de la bande de Gaza en 2005, qui autorise la détention sans procès de «combattants illégaux», a expliqué son avocat, Mohammed Djabarine. Le footballeur dément les accusations portées contre lui. «Il y a un accord écrit avec la partie israélienne pour qu'il soit libéré le 10 juillet et qu'il soit transféré dans un hôpital civil afin d'y être soigné», a déclaré Mohammed Djabarine.

«Sa santé s'est considérablement détériorée. Il a besoin d'un traitement spécifique. Il ne retournera pas en prison», a ajouté l'avocat. Plusieurs prisonniers palestiniens ont consenti à se réalimenter ces derniers temps après avoir obtenu une promesse de libération.

Israël a conclu un accord le mois dernier avec les représentants de 1.600 détenus palestiniens pour qu'ils mettent fin à leurs grèves de la faim qui duraient pour certaines depuis près d'un mois. Les autorités israéliennes ont accepté de supprimer les mises à l'isolement, d'autoriser les visites des familles et elles se sont engagées à améliorer les conditions de détention.